Les Arbres clepsydres 2018
métal, plateforme en bois, bols en aluminium, fragments d'objets Ces arbres constituent un paysage sonore qui peut être saisi comme un instrument de musique. Cette scène contemplative animé par un flux continue de notes doit être simplement alimenté en eau pour s'activer. Chaque arbre en métal est fixé sur une plateforme en bois. Des bols percés contenant de l'eau sont fixés à chaque extrémités des branches. Divers instruments sont disposés sur des plateformes et répartis dans l'espace comme sur un « terrain de partition ». Ils sont activés par les gouttes tombant des bols qui sont situés au-dessus d'eux. J'appelle ici instrument : les objets, les matériaux, qui possèdent une qualité sonore, une résonance, un ton particulier. Chaque bols possèdent une rythmique qui varie dans le temps en fonction de la quantité d'eau dont il dispose, et la hauteur des branches permettent de choisir l'intensité des gouttes. Il est donc possible de pré-composer les arbres, c'est-à-dire de produire des combinaisons entre les branches, les bols, les instruments, créant finalement une composition sonore évolutive. Le temps laissant s’atténuer les notes dans un rythme qui s'allonge jusqu'à s'estomper définitivement.