Corpus 2015
série d'actions à Montréal, vidéo 11min04, corpus documentaire, photographies La marche m’a entraînée dans un processus d'archivage qui se concentre sur ces lieux spécifiques, les industries en friche. Aujourd’hui ces espaces désaffectés rassemblent les problématiques de notre société. Certaines usines subissent le poids d'une économie imprévisible, laissant derrière elles des lieux dépourvu d'intérêt avant leur appropriation par les citoyens. Ce sont des domaines où le temps est maître des lieux. Les friches industrielles deviennent les témoins d'un contexte marqué par une crise, et les fragments restants, les traces de rouille, dissimulent une histoire. Avec le temps de nombreuses personnes pénètrent dans ces lieux pour se les approprier. Ils ne sont plus dédiés à produire des marchandises mais à servir de support à l'imaginaire de chacun. Ils continuent d'être en devenant des terrains fertiles à la création. Depuis de nombreuses années, une multitude de friche ont été réhabilité en lieux culturelles, en FabLab, ateliers d'artistes, lieux associatifs, ou encore en musées. Ils deviennent en évoluant des espaces chargés d'un potentiel dans de multiples usages, et leur symbolique tend de plus en plus vers le communautaire et le culturelle. L'influence du temps concentré dans la friche de la Canadian Malting m'a conduit dans des recherches atour de la mémoire, la conservation et les rapports entre l'architecture et le corps. Afin de pouvoir se projeter au plus près de mon expérience qui démarre avec ce lieu, ce corpus tente de réunir l’ensemble des données pouvant la documenter.
The Canadian Malting, rue Saint-Ambroise
>
/
Photographie de l'encrage des fragments Itinéraire de la marche, et encrage des fragments dans l'espace urbain